remédiation cognitive à Dijon

thérapie cognitive

La remédiation cognitive à visée thérapeutique prend la forme d’un traitement rééducatif destiné à améliorer le fonctionnement attentionnel, mnésique, langagier, exécutif, visuo-spatial ou encore métacognitif.
Une action indirecte ou semi-directe sur les déficits fonctionnels affectant la vie quotidienne est attendue.
L’amélioration cognitive s’obtient par l’entraînement des fonctions déficitaires (restauration partielle ou totale) ou par défaut en travaillant sur les fonctions préservées pour créer des mécanismes de compensation.
Cette remédiation neuropsychologique n’est pas destinée à remplacer un traitement médicamenteux ou une psychothérapie mais à compléter leurs effets.
Ces approches thérapeutiques peuvent et devraient généralement être associées.

neurofeedback

Il sera plus amplement développé la technique appelée neurofeedback parce qu’il s’agit d’une thérapie dite de troisième vague qui est la plus utilisée au cabinet et qui permet l’obtention de résultats significatifs.

C’est la méthode d’apprentissage par entraînement ayant pour but d’apprendre au cerveau à obtenir un état d’activation cérébrale physiologique approprié et à s’y maintenir en utilisant la capacité du cerveau à s’autoréguler via la plasticité.

Une évaluation initiale est réalisée (EEG quantifié) pour mettre en évidence les dysfonctionnements quantitatifs des ondes cérébrales, afin d’individualiser la prise en charge. Un programme est alors mis en place pour entraîner l’activation cérébrale dans le but de corriger les anomalies détectées, grâce à une action par feedback audio ou visuel informatisé. Ainsi le neurofeedback est une forme de biofeedback, il est d’ailleurs également connu sous le nom de biofeedback EEG.

 

 

 

Il est proposé cinq minutes d’exercice de cohérence cardiaque avant l’entraînement. La cohérence cardiaque est un état d’équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel, induit par une pratique respiratoire volontaire. Contrôler ses battements cardiaques permet de mieux contrôler son cerveau.